Changer de vie, changer de métier

Nous à l’Agence on est plutôt bon public, alors quand une campagne bien ficelée nous dit qu’il faut qu’on change de métier et bien on se pose la question.

C’est le cas de cette campagne vue à la TV‘ qui nous a gentiment été offerte par l’école française de comptabilité:

La promesse est plutôt simple: réussite et bien-être grâce à un métier d’avenir.

Mais alors que la réussite tient ici beaucoup moins à l’accomplissement de soi qu’à la plus palpable réussite financière (avec des comptables on aurait pu s’en douter) ce qui est un peu plus étonnant c’est d’avoir tout de même tenu à évoquer le prétendu ‘bien-être’ de ces comptables satisfaits.

Si Nathalie, Laure et Thomas connaissent le même bien être c’est qu’ils exercent le même métier

Tellement surprenant d’ailleurs que dans les autres spots de l’école le discours s’est fait plus direct et sans ambages. On ne tourne plus autour du pot ce qu’on veut c’est gagner du blé:  Comptable, un métier stable et bien payé

Certains seront alors troublés par la définition qu’a cette école du  métier de rêve: être pété de thunes et ne pas se faire emmerder… Une froide réalité, assortie il faut tout de même l’admettre de beaucoup de clairvoyance tant on peut croire que les aspirations de nombreux étudiants ne divergent pas tellement de l’idéal professionnel porté par cette E.F.C.

Le mon métier à un sens prôné depuis plusieurs années par l’armée de terre (avec TBWA) ou bien les services pénitentiaires ne pèse en effet pas lourd face à ces arguments on ne peut plus rationnels…et c’est bien normal. Logiquement, la posture de l’école comptable a été toute autre (il n’est en effet ici pas question de vocation), elle se pose en choix de la raison et en choix par dépit, faisant fi de l’aspect rébarbatif de son métier et ne s’attachant qu’a en démontrer les bénéfices directs dans le quotidien de ceux qui l’ont choisi. On pourra alors au moins la remercier de nous avoir éviter le couplet ‘les comptables vont changer le monde‘. Ouf!

Et les métiers de la com’ dans tout ça allez-vous me demander. Et bien les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés et puis par chance l’imaginaire estudiantin créé par 99F et les ‘dans la publicité‘ nous a pour un temps évité toute crise des vocations dans le secteur. Mais ne s’en laissant pas compter, le Pôle Emploi a tout de même gratifié ses demandeurs d’un peu de pédagogie sur nos métiers, grâce notamment à Rémy, le concepteur-rédacteur:

A découvrir aussi Cyril, le chef de publicité (débusqué chez BDDP)

Un tour de force, car avec ces 2 clips le Pôle Emploi a tout bonnement réussi à nous faire croire que Concepteur-Rédacteur et Chef de Publicité étaient les 2 métiers les plus ennuyeux du monde: de quoi nous donner envie d’aller frapper chez l’EFC et de se commander une formation compta accélérée.

Longue vie aux comptables !