Un mot, un bruit, une campagne

Le rédac’ de l’Agence est cloué au lit et plutôt que de prendre du retard j’ai bien envie de m’improviser une petite campagne pleine d’onomatopées et de bruitages avec un sound design façon ‘Requiem for a Dream‘.

Et puis je me dis que si BETC l’a fait nous aussi on peut le faire… Pour autant je me demande s’il n’aurait pas été préférable de privilégier le distinctif au représentatif en offrant un univers sonore un peu plus caractéristique de la ‘marque au lion‘ (…sympa la bagnole mais qu’est ce qui me dit qu’il est dans une Peugeot…?).

DDB Sydney n’est pas tombé dans cet écueil avec sa campagne ‘The Word’ pour Volkswagen en posant les bases d’une expérience sonore propre à ‘Das Auto‘ au moyen d’un portrait acoustique mêlant habilement sons familiers et multiples exclamations:

La preuve qu’un son ou une simple expression peuvent à eux seuls porter un bénéfice et dessiner tout un univers de promesse (et ce bien mieux que les Mood Tapes ‘full of joy‘ signées BMW).

De quoi nous donner envie de redécouvrir ce fabuleux spot Bud Light de 2007  (signé DDB Chicago)  qui avait lui aussi réussi à lier design sonore et narration de la façon la plus brillante qui soit:

Serait-ce à l’héritage de Bill Bernbach que nous devons cet étonnant intérêt des agences du réseau DDB pour ces traités singuliers mêlant interjections et monosyllabes ?

Confrères de Sydney et de Chicago, si on se fie à ce qui Bill disait, aujourd’hui il serait fier de vous:

It’s not just what you say that stirs people. It’s the way that you say it.

Merci Bill.

Mise à jour:

Plus récemment, encore un bel exemple de spot auto tout en bruitages avec cette campagne pour la Citroën C3 signée H.