Retour sur le Superbowl

Cette année encore nous nous sommes goinfrés de pubs à l’occasion du Superbowl.

Et à première vue pas de surprises:

Nous avons eu nos stars (Eminem pour Chrysler et Lipton Brisk, Puff Daddy pour Mercedes, Adrien Brody pour Stella Artois, Justin Bieber + Ozzy pour Best Buy), nos bébés (E-Trade, HomeAway.com, …) et nos animaux (marmotte chez Bridgestone, scarabée chez Volkswagen, chimpanzé chez CareerBuilder…).

Du coup, cette année encore un peu plus que l’année dernière le cru s’avère hélas un peu décevant.

Les Moins: Pas de grosse marrade en 2011. Chevy et PepsiMax (qui avaient pourtant mis le paquet) ont vraiment eu beaucoup de mal à nous faire rire, et ni Doritos ni Bud Light n’ont été capables de se renouveler. Calme plat niveau zygomatique.

Les Plus: Pas d’entertainment cette année, mais de l’émotion avec en figure de proue le vibrant hommage de Chrysler à sa ville natale (Detroit):

Une ode à la ‘White Trash Pride‘  se fondant sans ambages sur le « déclin de l’empire américain » et prennant tout son sens  face à l’opportuniste ‘Defying Logicde BMW qui tout d’un coup sonne un peu faux (…les consommateurs veulent-ils vraiment une voiture allemande conçue et construite aux US ?)

On se souviendra sinon bien sûr du spot Volkswagen avec le mini Darth Vador (qu’on regrettera peut être d’avoir finalement trop vu avant le Superbowl) ainsi que de l’envolée anti-Apple de Motorola essayant probablement de faire écho au plus fameux spot du Superbowl: 1984.

Coca Cola a pour sa part bien tennu son rang avec ‘Borders‘ et ‘Siege‘ (mais nous restons tout même un peu sur notre faim…)

Point de vue humour cette année nous aura donc moins fait rire que l’année dernière, sauvant tout juste l’honneur on se souviendra sinon du ‘Reply All’ de Bridgestone qui aura eu le mérite de jouer à fond la carte du ‘ça nous est tous déjà arrivé‘:

Heureusement qu’à l’Agence on est bon public…on reviendra l’année prochaine!