Publicitaire Divorcé

2011 arrive avec son lot d’appels d’offres et de transferts de budgets, ça fleure bon le divorce sans consentement et l’union nouvellement consommée.

Hélas pourtant ce remue-ménage ne profite aucunement à l’Agence (qui a toujours autant de mal ne serait-ce qu’à être  long-listée). Ce n’est pourtant pas faute d’essayer, nous avions même remplacé Kévin notre stagiaire par la ravissante Svetlana censée user de ses charmes auprès des VT Scan, Pitchville et autres Gibory (dépôt du dossier et plus si affinités)…en vain.

Il y a pourtant des cœurs à prendre: dernier gros divorce en date, Ikea, soit la fin d’une association de plus de 10 ans entre Pascal Grégoire et la firme suédoise (et comme d’habitude c’est l’enfant qui trinque, La Chose, qui voit s’échapper son budget fondateur).

Un couple mythique dont les dernières collaborations n’avaient hélas pas su camoufler les désaccords et les mésententes au sein du foyer. Quelle ne fut en effet pas la surprise de feu-Kévin quand il se rendit compte durant sa pige hebdomadaire que l’une des dernières campagnes Ikea signée La Chose (à revoir ici) n’était en fait que l’ersatz de celle pondue par Crispin+Porter pour célébrer les soldes d’hiver trois ans auparavant…

Leur relation s’était en effet dégradée (elle n’était plus aussi fertile que par le passé), et ne pouvant plus s’entendre ni s’accorder, par dépit, ils ont été réduits à puiser dans des campagnes existantes (pour éviter le conflit). Pas une pompe façon Joe mais une tentative désespérée de conjurer l’avenir et de continuer à y croire,…en vain: le divorce vient d’être prononcé.

Perdre un client est toujours très traumatisant pour une agence, c’est un pan de sa vie qu’elle voit s’échapper quand son bien-aimé fait ses valises et va s’installer chez le voisin d’en face…Et tel qu’illustré dans la campagne qu’avait offert Proximity BBDO à Nicolas (son amour de jeunesse), le plus dur c’est de passer outre la rancœur (puis de trouver un nouvel amant à même de vous entretenir…).

Les agences sont-elles des croqueuses de diamants ?

Nous à l’Agence on cherche encore le grand amour…