Un Mur à Berlin

Le Client: « J’ai un produit de fou qui va sortir, c’est incroyable il faut absolument en parler, je veux frapper un grand coup ! »

L’Agence: « …on a eu une idée, on va prendre une place bondée de Berlin et on va faire une projection sublime devant une foule en délire pour annoncer la sortie du produit… »

Le Client: « …ouais bon,…finalement je vais me chopper un 30′ en prime sur TF1,…merci quand même les mecs…sinon vous avez avancé sur l’adaptation de la copy norvégienne? »

Fichtre! Un lancement de produit ce n’est pas une campagne comme les autres, offrez-nous un événement, un D-Day, un acte fondateur… Pourquoi tant d’annonceurs continuent-ils à penser que leur nouvelle copy  TV ou leurs 3 affiches dans le métro suffisent à créer l’événement ?

De l’ambiant, du street, de la guerrilla, si il y a bien un instant où toutes les formes contextualisées de communication ont un sens c’est pour un lancement de produit. Ici à l’Agence on s’étonne encore que certains annonceurs fassent preuve d’autant de fébrilité quand il s’agit de communiquer autour des produits qu’ils ont pourtant pris tant de risque à lancer.

Un mauvais exemple: Sony lance son Playstation Move, produit à fort potentiel dont le lancement aurait pu () être un événement à part entière. Le résultat: un massacre façon infomercial et un budget consumé en achat média.

Un bon exemple: LG lance son Optimus, et se paye un acte fondateur. Rien de bien révolutionnaire, juste une projection 3D de qualité et la féroce volonté de créer l’évènement:

Que demander de plus ?

Sponsorisé par http://www.goviralnetwork.com/