Cannes Lions: suite et fin

Une fois de plus Wieden+Kennedy (Grand Prix Integrated, Grand Prix Film) et Crispin Porter+Bogusky (Grand Prix Titanium) ont raflé la mise. Comme quoi avoir un + dans son nom ça peut aider (cf. les questions existentielles que nous nous posions il y a quelques mois: à relire ici ).

Retour sur nos pronostics:

Evian Babies mois bien reçu que prévu (une simple distinction en Cyber). Pareil pour la Fun Theory Volkswagen (« seulement » Grand Prix Cyber).

– Accueil royal à Cannes pour Canal+ (le placard) by BETC. Un joli Gold qu’on avait peut être un peu trop sous-estimé.

– Déroute française en Cyber et en Integrated comme convenu mais de belles perf’ en Film que nous n’avions pas vu venir et d’autres en Outdoor / Print elles beaucoup plus prévisibles.

BETC qui fait très bonne figure comme prévu et Almap BBDO qui s’impose (avec Jung Von Matt) comme l’une des seules alternatives aux nord-américaines.

– Un Grand Prix Film finalement très évident (Old Spice by Wieden) mais que nous avions oublié, trop aveuglé que nous étions par Carlyle et son Johnnie Walker by BBH.

D’ailleurs profitons-en et quittons Cannes sur cette petite note tourbée:

Croisette je te dis à l’année prochaine.