Cannes Lions: revue des chances françaises.

Les premières Shortlists cannoises sont tombées et au vue de l’hécatombe hexagonale en Direct et en Promo (hormis peut être le « je tue un ami » de BETC qu’on attend un peu plus en Cyber), il semble que seuls le Print et l’Outdoor vont à nouveau permettre aux agences françaises de sauver la face. Ci-dessous un « panier-garni » à ma convenance de certaines créations françaises shortlistées:

On notera sinon que la campagne Epson par Ogilvy&Mather Paris a bien elle aussi été shortlistée, au mépris des griefs émis par Joe La Pompe il y a 2 semaines (à relire ici)

En Outdoor on pourra sinon espérer que les ambiants réussis « Water Talks » de BBDP Ulimited pour Solidarité Internationale et « Clock Project » de BETC Euro RSCG pour Solidarité Sida se taillent la « part de Lion« … (à redécouvrir ici et ici )

Plus tard dans la semaine nous pourrons certainement espérer quelques belles récompenses en Film voire en Cyber mais une fois de plus nos agences devraient être absentes du palmarès Titanium and Integrated (à moins que BETC ne rafle encore la mise avec ses Evian Babies).

Première conclusion cannoise: sans aucun ghost et avec des campagnes qui ne sont pas que media/support centric, BETC EuroRSCG semble à ce jour être la seule agence française à jouer dans la même catégorie que les gros networks et hot shops anglo-saxons (la seule à même de les titiller sur le Titanium & Integrated).

Nul besoin de vous signaler que l’Agence n’a rien envoyé à Cannes cette année (une inscription = un stagiaire pendant 6 mois, le compte est vite fait).