Bad Big Mac

Suis-je le seul utilisateur assidu d’Apple (MacBook, iPhone, iPod, etc,..) à trouver de plus en plus agaçant ce « Mac » toujours propret avec son air de monsieur je-sais-tout ?

Je me suis pris d’affection pour ce bon vieux « PC » à qui certes il n’arrive que des tuiles, mais qui avec l’arrivée de Windows 7 sent bon l’espoir et le renouveau (du moins j’espère pour lui, mais je vous rassure je suis encore très loin de back-switcher vers un PC)

Le fait est que la campagne de lancement de Windows 7 par Crispin Porter a su me toucher en un sens, et les attaques à répétition du comparatif « Mac vs. PC » made in TBWA Chiat Day commencent à sérieusement m’irriter.

Qu’ils s’acharnent sur le nouveau Windows passe encore, mais qu’ils s’autoproclament rois du bon sens et grands protecteurs des consommateurs, le jour même où ils autorisent à quiconque de mettre en ligne des applications iPhone à but uniquement commercial (à lire ici), je trouve qu’ils vont un peu loin. J’ai bien peur que la prophétie de Wired devienne réalité.

Wired Apple Evil Genius Cover

En voyant l’Apple d’aujourd’hui j’ai l’impression de retrouver le Microsoft hégémonique du milieu des 90’s…

Que dire alors du nouveau positionnement de Windows ? : le user centric est de retour et « être un PC » c’est mettre à profit les idées du plus grand nombre et ne plus se soumettre uniquement aux idées (pourtant lumineuses) de designers et d’informaticiens snobs de Cupertino. Pourquoi pas?

Campagne Widows 7 - Crispin Porter Bogusky

Alors je ne sais pas si « Windows 7 c’était mon idée« , mais j’aime bien. C’était en effet le seul moyen à peu près efficace de déminer le discours belliqueux d’Apple « I’m a Mac vs. I’m a PC« .

La marque à la pomme devrait donc se méfier, car hier sauveuse d’un monde tout gris aux mains du méchant Bill G. , elle pourrait très vite voir son aura disparaitre au profit d’un vent de mécontentement (pas contre ses produits mais bien contre sa façon d’être).

 

Mise à jour: voici un article de Stratégies du 28 octobre dernier qui réagit lui aussi sur le sujet.