Logo en haut à droite ou signature en bas à gauche ?

Alka1

Les Clios Awards sont aux Lions cannois, ce que les Golden Globes sont aux Oscars: Une répétition, une mise en bouche.

Comble de bonheur cette année les Clios mettent les productions françaises à l’honneur, et le Grand Prix Print est une campagne pour Alka Seltzer réalisée par CLM BBDO Paris. Cette dernière rafle tout dans les festivals, notamment grace à la patte indéniablement magique du D.A/Illustrateur en charge du projet (un certain Paul Kreitman).

Alka 2

Mais soyons francs, pas une seule pastille d’Alka ne sera vendue grace à cette campagne. Cette dernière utilise un claim interdit en Europe (anti-maux de ventre) et n’est donc diffusé que confidentiellement en Amérique du Sud (pour être éligible aux concours), et le buzz qu’elle nourrit reste cantoné à l’industrie publicitaire. Il s’agit donc d’un merveilleux « Ghost«  qui va une fois de plus casser la baraque à Cannes (je sais bien que les Lions ne sont pas les Effies).

Quel dommage qu’aucun n’ait eu envie de vendre un peu plus d’Alka, de rendre cette marque un peu plus proches des attentes des consommateurs, de lui donner un réel avantage comparatif vis-à-vis des produits génériques, de justifier son efficacité d’une façon neuve, de lui donner plus de substance, d’en faire plus qu’un comprimé: de faire un peu de pub quoi !

Ici à l’Agence, on ne fonctionne pas comme ça. Certes ces visuels sont géniaux, mais le petit logo « Alka » en haut à droite était inutile, j’aurais préféré voir la signature de l’illustrateur en bas à gauche.

Art, Pub, Pub-art,…le débat est ouvert

Quant à moi, j’aime la pub, j’aime les marques, je brule de leur rendre service:

Je suis le Planneur de l’Agence.